Jean-Michel Rollot est le seul français a avoir échappé à l’attaque terroriste de l’hôtel « Splendid » de Ouagadougou. Pendant huit heures, il reste barricadé dans sa chambre avant d’être exfiltré par l’armée française.

Jean-Michel RollotEn mission pour l’Union européenne au Burkina-Faso, Jean-Michel Rollot, maire de Pontoise entre 1995 et 2001, revient de loin. Il se trouvait à l’hôtel « Splendid » vendredi 15 janvier lors des attaques terroristes qui ont fait 30 morts à Ouagadougou. Dans un témoignage à BFMTV, l’ancien maire explique que « juste avant de descendre dîner au Capuccino (le restaurant ciblé par les terroristes, ndlr), j’ai entendu des tirs et en même temps le signal d’alarme incendie de l’hôtel résonner ». Jean-Michel Rollot reçoit alors la consigne de se barricader dans sa chambre. L’attente interminable durera huit heures avant l’intervention de l’armée française, qui viendra l’exfiltrer de l’hôtel. Le retour en France de l’ancien maire de Pontoise est prévu ce mercredi.