Ce mercredi 27 janvier à 18h30, la municipalité de Bezons organisera un rassemblement inédit à la salle Aragon. Objectif, soutenir huit anciens salariés de l’usine Goodyear d’Amiens, condamné à neuf mois de prison ferme pour avoir retenu deux dirigeants plusieurs heures.

lesparre-1C’est une sanction qui n’a pas manqué de faire réagir. Il y a deux semaines, la justice a condamné huit anciens salariés de l’usine Goodyear d’Amiens-Nord, coupables d’avoir séquestré pendant 30 heures deux dirigeants de l’entreprise. Une peine inédite de 24 mois de prison, dont 15 avec sursis, perçue par beaucoup comme trop lourde. Depuis, les soutiens se multiplient et des pétitions ont été lancées pour réclamer une relaxe.

 

Parmi les élus choqués par cette condamnation, Dominique Lesparre, maire PCF de Bezons, a décidé d’organiser un rassemblement de soutien ce mercredi 27 janvier à 18h30 à la salle Aragon. « J’appelle l’ensemble des salariés de Bezons, les militants syndicalistes et associatifs, la population, pour qu’ensemble nous nous opposions à la criminalisation de l’action syndicale et marquions notre entière solidarité envers ces syndicalistes qui luttent contre les logiques des puissances de l’argent », déclare l’édile dans un communiqué.