En complicité avec le guitariste Aurélien Naffrichoux et dans une nouvelle instrumentation en quintet qui fait la part belle aux guitares – banjo, guitares folk, électrique, baryton… – Yom nous emmène vers de vastes territoires inexplorés,mardi 9 février au Théâtre des Louvrais.

Puisant l’inspiration dans les racines de sa mère – origines juives de Transylvanie – et de son père – parti plusieurs années vivre aux USA dans les années cinquante -, Yom rapproche la nostalgie Yiddish Cowboy©ArnoWeildes chansons yiddish et celles des ballades cowboys. L’errance, le déracinement, la solitude existentielle… autant de thèmes qu’ont en commun les deux cultures.

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue du concert

 

Photo Yiddish Cowboy©ArnoWeil