Le collectif d’élus contre le projet de fret ferroviaire sur la ligne J du Transilien va entamer une l’action judiciaire. Ils ont annoncé que le cabinet d’avocats Huglo-Lepage, spécialisé dans l’environnement, avait accepté de défendre leur dossier, alors que l’enquête publique se déroule en ce moment. Le projet prévoit de faire passer 25 trains de fret par jour sur la ligne J, à travers une dizaine de communes du Val d’Oise.