Deux cents migrants sont accueillis dans le Val d’Oise ce lundi, en provenance du camp en cours d’évacuation des Jardins d’Eole à Paris. Le gymnase des Chênes a été réquisitionné à Cergy. Une centaine de migrants y a été accueilli ce lundi matin vers 10h30. En fin de matinée, 100 autres réfugiés sont attendus à Bezons au gymnase Pierre-de-Coubertin. Une situation qui devrait durer « une quinzaine de jours » selon le préfet du Val d’Oise, Jean-Yves Latournerie.

migrantscergy

Le gymnase des Chênes à Cergy a été réquisitionné par la préfecture du Val d’Oise pour un accueil d’urgence

Ils sont arrivés à 10h30 boulevard de l’Oise, dans deux bus affrétés. 100 migrants sont accueillis à Cergy ce lundi, au gymnase des Chênes, situé derrière l’université de Cergy-Pontoise. Ces hommes seuls, sont majoritairement Afghans, Érythréens, Soudanais ou Somaliens. Ils ont été évacués du camp des Jardins d’Eole, à Paris. Des lits de camp ont été installés dans le gymnase. C’est l’association Espérer 95 qui va gérer le site, pendant au moins une quinzaine de jours. Sur place, le maire de Cergy est venu constater le bon déroulement des opérations.  » Nous sommes sur une situation transitoire d’hébergement, explique Jean-Paul Jeandon. J’ai l’engagement du préfet qu’au bout de quinze jours, l’Etat s’engageait à trouver des solutions définitives. » Le préfet du Val d’Oise s’est également rendu sur place. « Toutes les places d’urgence habituelles du Val d’Oise sont occupées aujourd’hui, a détaillé Jean-Yves Latournerie. C’est pour cela que cet afflux de mise à l’abri urgente se fait aujourd’hui dans des gymnases. Cette situation ne peut pas durer plusieurs semaines. »

Une centaine de réfugiés supplémentaires est attendue dans la journée au gymnase Pierre-de-Coubertin à Bezons. Un temps pressenti, la ville d’Argenteuil n’accueillera finalement pas de migrants.