Contrebassiste et bassiste électrique né à Philadelphie, Stanley Clarke s’est imposé depuis les années 70 comme l’une des figures majeures du courant jazz-rock. Doté d’une impressionnante discographie maintes fois honorée, il marie à la perfection l’énergie rock, la virtuosité jazz et l’âme du funk, le 13 juillet au Théâtre du Casino.

PosterPhotoBLACKbkd

Stanley Clarke est une de ces légendes vivantes qui a réussi à affranchir son instrument jusqu’alors serviteur rythmique, pour le rendre propice au lead, comme ont pu le faire Charlie Parker ou Louis Armstrong. Il a révolutionné la conception de la basse électrique, imposé une façon très personnelle de jouer de la contrebasse, construit une œuvre solo inégalée et fait partie d’aventures collectives grandioses partagées avec Chick Corea, Marcus Miller, Stan Getz, Horace Silver…
La dextérité et la musicalité incontestable de Stanley Clarke se sont vues récompensées maintes fois au cours de sa longue carrière.

Véritable titan de la basse depuis 40 ans, Stanley Clarke nous surprend une fois encore avec son nouvel album Up qu’il considère comme étant le plus énergique, le plus rythmé, et le plus lumineux qu’il n’ait jamais réalisé. Il revient aujourd’hui en tant que leader dans son « Stanley Clarke Band » et nous délivre les secrets de son jazz fusion aux accents funk et groove.
Un concert qui promet d’être explosif.

 

Le groovy et spectaculaire Stanley Clarke. Télérama

Sans doute l’un des meilleurs bassistes du monde. La Provence.com

Stanley Clarke sait marier à la perfection l’énergie rock, la virtuosité jazz et l’âme funk ! Marseille Jazz