La France au travers de ses rois, la monarchie à l’époque des lumières, par Thierry Soulard, Docteur de l’Université de Paris IV – Sorbonne, Diplômé de l’École du Louvre, Conférencier national, le 14 novembre à la Maison des Associations, avec La disparition de Louis XIV et les innovations de la Régence.

03 novembre - logo_uia_5

La fin du règne de Louis XIV fut assombrie par le poids des guerres, les questions religieuses, une série de deuils et une mauvaise conjoncture économique. La régence de Philippe d’Orléans ouvrit alors une période nouvelle : la paix fut rétablie et un nouveau développement économique s’amorça, ponctué par des expériences originales…

Si l’image de Louis XV reste assez négative dans l’opinion commune, le roi modernisa la France, avec les infrastructures, le réseau routier, qui devint le premier d’Europe, le commerce… Le monarque, devenu impopulaire à la fin de son règne, imposa alors une grande réforme des institutions, qui ne lui survécut pas.

Louis XVI, roi érudit et humain, fut lui aussi un réformateur, soucieux des droits individuels. Mais les tentatives d’instaurer un impôt égalitaire butèrent sur l’hostilité de l’aristocratie et des parlementaires et les difficultés financières marquèrent le début des évènements qui provoquèrent sa chute. En outre, la monarchie de droit divin ne correspondait plus à la pensée politique du siècle des Lumières. Pourtant le roi, profondément chrétien, attaché à l’idée que le pouvoir lui avait été confié par Dieu, ne pouvait se résoudre à tenir sa couronne du peuple, rendant ainsi impossible l’établissement d’une véritable monarchie constitutionnelle.

Le cycle comprend six conférences :
Lundi 17 octobre : La fin du règne de Louis XIV, le temps des difficultés
Lundi 14 novembre : La disparition de Louis XIV et les innovations de la Régence
Lundi 21 novembre : Le règne de Louis XV le Bien Aimé, une époque prospère
Lundi 28 novembre : La fin du règne de Louis XV, un roi mal aimé
Lundi 5 décembre : Louis XVI, les difficultés de la réforme du royaume
Lundi 12 décembre : Louis XVI, aux origines de la chute