La Clinique du Parc, à Saint-Ouen-l’Aumône, a été certifiée par la Haute Autorité de Santé avec la note maximale de A (les notes allant de A à E). Cette certification garanti qu’elle satisfait à l’ensemble des exigences en matière de sécurité et de qualité de soins prodigués.

La Clinique du Parc est un établissement de 150 lits de soins de suite (cancérologie, addictions, rééducation et réadaptation locomoteur, soins polyvalents), médecine (soins palliatifs, chimiothérapie), psychiatrie (hospitalisation complète et de jour).

La Clinique du Parc est un établissement de 150 lits de soins de suite (cancérologie, addictions, rééducation et réadaptation locomoteur, soins polyvalents), médecine (soins palliatifs, chimiothérapie), psychiatrie (hospitalisation complète et de jour).

 

Cette procédure de certification est obligatoire tous les 4 ans pour les établissements de santé et consiste en une visite d’évaluation très stricte en fonction de nombreux critères en matière de qualité et de sécurité des soins. Elle a été réalisée par trois experts visiteurs mandatés par la Haute Autorité de Santé sur une durée de trois jours.

« Il s’agit d’un gage de qualité et de satisfaction pour l’ensemble du personnel, et d’une belle récompense pour les efforts qui ont été entrepris depuis des années pour se voir attribué la meilleure note, réagit Laurence Delmar Directrice Générale. Ce résultat garanti que la clinique du parc satisfait à l’ensemble des exigences en matière de sécurité et de qualité de soins prodigués. En effet, l’ensemble des processus ont été contrôlés minutieusement, notamment le parcours du patient, allant de son entrée au sein de l’établissement à sa sortie. Les experts ont ainsi contrôlé la prise en charge globale du patient, la prise en charge de la douleur, la maîtrise du risque infectieux, la prise en charge médicamenteuse, le respect des droits du patient, la gestion de son dossier médical. Autant de sujets qui ont valu à la clinique cette note d’excellence de A« .

La Clinique du Parc est un établissement de 150 lits de soins de suite (cancérologie, addictions, rééducation et réadaptation locomoteur, soins polyvalents), médecine (soins palliatifs, chimiothérapie), psychiatrie (hospitalisation complète et de jour). Elle accueille 2500 patients par an.

L’établissement a obtenu une autorisation pour la création d’un hôpital de jour en locomoteur et en addictions et démarrera ses travaux dès le mois de décembre.