Le projet de construction d’un centre d’hébergement d’urgence pour accueillir temporairement des migrants ne passe pas chez certains habitants. Alors que le sénateur maire socialiste Alain Richard évoque « un devoir moral », des habitants opposés au projet, craignent pour leur sécurité. Ils s’inquiètent aussi des conséquences sur la valeur immobilière de leur habitation. Regardez le reportage de VOtv :