Dans le cadre du « plan préfecture nouvelle génération », engagé par le Ministère de l’Intérieur, la mairie de Saint-Brice-sous-Forêt ne sera bientôt plus habilitée à délivrer les Cartes nationales d’identité (CNI). Au grand dam du maire UDI, Alain Lorant. 

À partir du 15 février, les habitants de la commune devront ainsi se rendre dans l’une des villes déjà équipées pour la délivrance de passeports, Groslay, Domont, Ecouen, Sarcelles, ou encore Soisy-sous-Montmorency. La conséquence du « plan préfecture nouvelle génération », qui entend fusionner les fichiers regroupant les demandes de passeports et les demandes de CNI. Objectif affiché par le gouvernement, améliorer les délais de traitement tout en renforçant les moyens de lutte contre la fraude.

 

A Saint-Brice, la mairie proposera cependant d’aider ses habitants à réaliser une pré-demande en ligne, s’ils n’ont pas Internet ou s’ils sont peu familiarisés avec l’outil informatique. Le Centre communal d’action sociale pourra également recevoir les personnes le souhaitant au sein de son espace administration en ligne.

 

Si elle se pliera à ce nouveau système, la mairie de Saint-Brice ne cache cependant pas son mécontentement, précisant que « le service État civil et Citoyenneté délivrait 1 300 cartes nationales d’identité en moyenne par an ». Alain Lorand, maire de la commune, a même tenté à plusieurs reprises d’alerter le Préfet en lui faisant parvenir quatre courriers et une motion, déposée lors du conseil municipal du 13 décembre 2016. Sans succès. L’édile a fait part de sa « consternation ». Une pétition a été lancée pour réclamer « les moyens nécessaires pour permettre de délivrer, à nouveau, des titres réglementaires à ses administrés », à savoir un dispositif spécifique permettant de collecter notamment les empreintes numérisées du demandeur. Le document est disponible à l’accueil de la mairie.