Des incidents ont éclaté ce dimanche vers 17h30 dans le quartier de la Dalle d’Argenteuil et le long de l’avenue Maurice Utrillo. Un bus a été caillassé et de nombreux abribus ont été détruits par une cinquantaine de jeunes. 11 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, dont huit mineurs.

Violences Argenteuil 12 février 2017

Dimanche soir vers 23h30, le calme était revenu à Argenteuil, mais les dégâts sur le mobilier urbain étaient encore visibles © VOtv-VOnews

Selon la Préfecture du Val d’Oise, c’est à la suite d’un appel sur les réseaux sociaux que des jeunes se sont regroupés dans le secteur de la Dalle d’Argenteuil. « Un véhicule et trois poubelles ont été incendiés et de nombreux projectiles ont été lancés en direction des forces de l’ordre. Un bus a été caillassé et son chauffeur blessé au visage. Un journaliste a été pris à parti par des émeutiers mais n’a pas souhaité bénéficier d’une prise en charge médicale » précise la Préfecture.

 

Au total, onze personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, dont huit mineurs. Aucun membre des forces de l’ordre n’a été blessé.

 

Ces violences interviennent après les manifestations de soutien à Théo et les incidents de Bobigny.

 

Georges Mothron « condamne fermement ces actes stupides de violence gratuite »

Le maire LR d’Argenteuil a réagit ce lundi en fin de journée sur les réseaux sociaux, aux violences survenues la veille au soir dans sa ville. Sur twitter, Georges Mothron publie un texte dans lequel il évoque des violences « qui ne font qu’aggraver un contexte déjà particulièrement tendu entre les forces de l’ordre, l’autorité de l’Etat, et les jeunes des quartiers, et entachent encore davantage l’image des banlieues ».

 

La ville d’Argenteuil évoque non pas 11 interpellations mais 15 individus « identifiés et arrêtés » qui « comparaîtront prochainement devant la justice ». Georges Mothron souligne également que « ces incidents sont marginaux et circonscrits à une cinquantaine d’individus tout au plus, qui ne sont en rien représentatifs de la jeunesse argenteuillaise ».

 

Le maire LR termine en lançant un appel au calme. « Nous maintenons notre vigilance durant les prochains jours, et j’appelle chacune et chacun à faire preuve de clame, de respect et de civisme en ces circonstances », écrit l’édile.