Michèle Berthy, vice-présidente du Conseil départemental du Val d’Oise déléguée à l’Enfance, à la Famille et à l’Egalité des Chances, a été élue Présidente du Groupement d’Intérêt Public Enfance (GIP) Enfance en Danger. Elle succède à Hermeline Malherbe, présidente du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales.

michele_berthy_CD95Un fierté pour l’élue : « Je suis engagée sur ces questions de protection de l’enfance, qui me tiennent particulièrement à cœur, depuis 7 ans dans le Val d’Oise. Je continuerai aujourd’hui sur le plan national – avec l’Etat, l’ensemble des départements français et les partenaires associatifs – à agir avec la même énergie pour protéger et accompagner les enfants en danger ».

 

Le Groupement d’Intérêt Public Enfance en danger est un organisme national financé à parité par l’Etat et les Départements de France. Il a pour mission de gérer deux entités de protection de l’enfance :

 

Le service national d’accueil téléphonique de l’Enfance en danger « n°119 » : Il accueille les appels d’enfants en danger ou en risque de l’être de toute personne confrontée à ce type de situation pour aider à leur dépistage et faciliter la protection de l’enfance en danger. Il s’agit du numéro d’urgence 119 (gratuit) joignable 24h/24 et 7j/7 de France métropolitaine et des départements d’Outre-mer. Ce service national permet également de transmettre les informations préoccupantes concernant ces enfants aux services départementaux compétents en la matière.

 

L’observatoire national de la protection de l’Enfance L’objectif de cet observatoire créé en 2004 est de mieux connaitre le champ de l’enfance en danger (données statistiques) pour mieux prévenir et mieux traiter ces problématiques.

 

Le budget du GIP Enfance en danger est de 4,5 millions d’euros en 2017.