Depuis ce mardi après-midi, la circulation routière sur le viaduc de Gennevilliers est interrompue dans le sens Province-Paris. Un affaissement d’un mur soutenant l’édifice est en cause. Les automobilistes sont invités à emprunter un autre itinéraire. Pas de réouverture prévue avant « plusieurs jours » selon la préfecture.

La fermeture de l’autoroute A15 à hauteur du pont de Gennevilliers dans le sens Province-Paris, survenue ce mardi après-midi, fait suite à un affaissement d’un mur en terre-armée soutenant l’édifice.

En conséquence, l’autoroute A15 connaît une forte perturbation de la circulation dans ce secteur. Ce mardi à 18h30, l’application de navigation GPS Waze affichait une circulation à l’arrêt à partir de la patte d’Oie d’Herblay, soit plus de 12 kilomètres de bouchon.

 

 

Itinéraires alternatifs

Le préfecture du Val d’Oise annonce que plusieurs itinéraires alternatifs ont été mis en place pour les automobilistes souhaitant se rendre en direction de Paris.

  • Une déviation a été mise en place par la sortie 2 en direction d’Argenteuil, via la RD311
  • Les automobilistes arrivant de la N14 et l’A15 et souhaitant rejoindre l’A86, sont invités à prendre la N184 puis la N104 en direction de l’A1
  • Les automobilistes souhaitant prendre l’A86 en direction de Nanterre sont invités à prendre la N184 en direction de Versailles et Saint-Germain-en-Laye.

Dans un communiqué de presse, le Préfet du Val d’Oise invite les automobilistes empruntant usuellement le viaduc de Gennevilliers à « limiter si possible leurs déplacements et […] privilégier les transports en commun ».
 

Pas de réouverture prévue avant « plusieurs jours »

Après une première évaluation des dégâts dans la journée de mardi, la direction interdépatrementale des routes d’Île-de-France (Dirif) annonce ce mercredi matin que le viaduc est « toujours en cours d’expertise ». L’intervention de ceux-ci devrait permettre de déterminer les techniques et les délais de réparation du pont. Dans son communiqué de presse, la préfecture fait savoir que la réouverture de l’ouvrage ne devrait pas intervenir avant « plusieurs jours ».