Le rappeur Samat, originaire de Stains (Seine-Saint-Denis) a été retrouvé mort, lundi 7 octobre sur le parking de l’enseigne de restauration rapide. Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un règlement de compte.

Les faits se sont produits aux environs de 19h30. Le rappeur Samat, originaire de Saine-Saint-Denis, a été abattu par arme à feu sur le parking du restaurant McDonald’s, situé sur le l’avenue de Stalingrad à Garges-lès-Gonesse.

 

Les auteurs de cet homicide ont ensuite pris la fuite à bord d’un véhicule. Celui-ci aurait été retrouvé incendié à Stains, ville d’origine du rappeur, rapporte l’Agence France Presse.

 

Âgé de 37 ans, Samat, avait notamment collaboré avec des grands noms du rap français comme Sofiane, Kalash Criminel et Kaaris et venait de sortir un nouvel album nommé « Commission Rogatoire ».

 

Il était également connu des services de police pour des faits de trafic d’armes et de stupéfiants, et était en permission de sortie au moment des faits, relate une source proche du dossier à l’AFP.

 

Sa mort pourrait être liée à un règlement de compte évoquait le parquet de Pontoise, quelques heures après les faits. Contacté, le parquet de Paris annonce avoir ouvert une enquête pour « assassinat en bande organisée » et « association de malfaiteur en vue de la commission d’un crime« . Celui-ci annonce également avoir saisi la police judiciaire de Versailles pour mener les investigations.