L’établissement qui accueille s’appelle désormais Frania Eisenbach-Haverland du nom de cette Val-d’Oisienne déportée durant la Seconde Guerre Mondiale.

Changement de nom. Depuis le 11 octobre, le collège public La Taillette, situé à Menucourt s’appelle officiellement Frania Eisenbach-Haverland. Un choix qui résulte d’« une proposition de l’établissement lui-même et la ville de Menucourt », explique le département, qui a validé cette décision.

 

Originaire de la ville de Tarnow en Pologne, Frania Eisenbach-Haverland a été déportée à l’âge de 13 ans lorsque l’armée allemande a envahi son pays. Déportée dans les camps de concentration et d’extermination de Plaszow, Auschwitz-Birkenau, Flossenburg et Thérésienstadt, elle perd près de 60 membres de sa famille. Rescapée des camps, elle s’installe à Margency après la guerre. Il faudra attendre 2005 pour qu’elle témoigne de l’horreur des camps. Depuis, elle a écrit un livre « Tant que je vivrai » (2007), et témoigne régulièrement dans les établissements scolaires.