Depuis quelques semaines, les forces de l’ordre constatent « l’apparition de comportement dangereux » dont des vitesses supérieures à 190 km/h sur les routes. Le préfet annonce avoir « demandé aux forces de l’ordre de renforcer ces contrôles ».

C’est un phénomène imputé au confinement et contre lequel les forces de l’ordre souhaitent sévir. Depuis le 17 mars dernier, « la fluidité de la circulation a vu apparaître des comportements dangereux » sur les routes val-d’oisiennes, explique la préfecture.

 

Des excès de vitesse trop nombreux

Sur les quatre dernières opérations menées par la compagnie républicaine de sécurité (CRS) autoroutière Nord-Île-de-France, « 45 véhicules en infraction ont été interceptés, dont 7 pour excès de grande vitesse ayant amené les conducteurs à restituer leur permis de conduire sur-le-champ ».

 

Des chiffres qui alerte le préfet du département le poussant à  « demandé aux forces de l’ordre un renforcement des contrôles », notamment sur « l’autoroute A15 ». « Ces opérations de contrôle de la vitesse avec interception visent à réprimer les infractions les plus graves et à s’assurer que chacun respecte bien les mesures de confinement », fait savoir la préfecture.

 

Des automobilistes contrôlé à plus de 190 km/h

Parmi les excès de vitesse relevés, les forces de l’ordre rapportent des cas d’automobilistes circulant à 193, ou 197 km/h et le cas d’un conducteur allant à 196 km/h. Ce dernier se trouvait sur un axe d’ordinaire limité à 110 km/h et a donc été interpellé. Présenté en comparution immédiate pour son excès de vitesse et huit autres délits, il a été condamné à 18 mois de prison fermes.

 

« Ce bilan démontre à lui seul l’obligation de maintenir ces contrôles, afin de veiller à ce que nos concitoyens aient des comportements responsables, notamment sur les routes, dans le contexte de la crise sanitaire », estime la préfecture.