S’il n’est pas encore question de généraliser l’obligation du port du masque comme à Paris et la petite couronne, la préfecture du Val-d’Oise continue d’élargir son utilisation. Après les marchés et certains secteurs dans plusieurs villes, il sera désormais indispensable aux abords des gares et des établissements scolaires. Pour plus de clarté et de « cohérence », les maires de Franconville et d’Herblay-sur-Seine ont décidé d’aller plus loin en le rendant obligatoire sur leur commune. 

Face à la recrudescence de l’épidémie de la Covid-19, la préfecture du Val-d’Oise continue de prendre de nouveaux arrêtés. S’il n’est pas encore question de généraliser le port du masque à l’ensemble du département comme c’est déjà le cas à Paris et en petite couronne depuis ce vendredi, la liste des lieux où son utilisation est rendue obligatoire pour toute personne âgée de plus de 11 ans, continue de s’allonger dans le département. « La vigilance collective doit être renforcée et accompagnée des règles indispensables pour contenir la circulation du virus alors que se profilent la rentrée scolaire le mardi 1er septembre et la reprise de l’activité économique », expliquent les services de l’État. 

 

Après les marchés et certains secteurs de nombreuses communes, comme à Argenteuil à compter de ce samedi 29 août, il faudra donc désormais porter un masque aux abords des gares, « dans un périmètre de deux cents mètres autour de leurs entrées et sorties ». Cette nouvelle mesure rentrera en vigueur ce lundi 31 août. S’agissant des établissements scolaires, cette même obligation qui s’applique également pour une durée minimum d’un mois, prendra, elle, effet le jour de la rentrée scolaire. 

 

 

« On prend beaucoup de demi-mesures. Les citoyens finissent par s’y perdre », Philippe Rouleau

Jeudi 27 août, le Val-d’Oise a de nouveau basculé en zone rouge, faisant ainsi partie des 21 départements où la circulation du virus est active. L’indicateur nommé « taux d’incidence hebdomadaire », qui traduit le nombre de nouvelles contaminations, rapporté à 100 000 habitants sur une période de sept jours, est ainsi passé de 8,09 le 8 juillet, à 53,8 jeudi 27 août. « Il se situe désormais durablement au-delà du seuil d’alerte », affirme la préfecture du Val-d’Oise. 

 

Certaines villes, à l’image d’Ermont, n’ont pas attendu les directives de la préfecture pour prendre leurs propres mesures. Depuis mercredi 26 août, la ville impose le port du masque aux abords de tous les lieux fréquentés par le public, stades et bâtiments communaux compris, et ce « jusqu’à nouvel ordre », précise la municipalité. 

 

D’autres ont décidé d’aller plus loin. À Franconville, le maire annonce rendre le port du masque obligatoire partout sur la commune à compter de ce samedi. « Les parents qui attendent les enfants aux accueils de loisirs, à l’école de musique, et ceux qui emmènent leurs enfants en crèches, ne sont étrangement, pas concernés par cette obligation », s’étonne Xavier Melki. « J’ai 21 écoles sur la commune, 200 mètres autour de chacune, sur une zone urbanisée de quatre kilomètres, cela devient difficile de savoir où est-ce qu’on doit mettre le masque et où on ne le met pas », poursuit l’édile. Une décision finalement motivée « parce que ces obligations ne sont pas lisibles, qu’il convient d’être cohérent, et parce que le département du Val-d’Oise est repassé en rouge », explique le maire LR. 

 

 

Philippe Rouleau, maire Herblay-sur-Seine, partage le même avis. L’obligation sera effective dès lundi. « J’ai trois collèges, un lycée, huit établissements scolaires, une école privée et une gare située dans le centre ville. Quand vous prenez un périmètre de 200 mètres autour de tout ça, il ne reste pas beaucoup d’endroits où vous n’êtes pas obligé de porter un masque. Là au moins c’est clair, c’est toute la ville ! On ne va pas passer son temps à remettre et enlever son masque. En plus, on nous dit que c’est dangereux », lance le maire LR. « On prend beaucoup de demi-mesures. Les citoyens finissent par s’y perdre. On gagnerait à prendre des décisions plus tranchées ».