Le 7 février dernier, des militants écologistes, soutenus par le CPTG, ont installé une Zone à défendre (ZAD) pour protester contre l’urbanisation des terres agricoles.